SANTÉ / Mobilisation des communistes pour l’hôpital Legouest

Le samedi 22 janvier, une centaine de personnes s’est rassemblée devant l’hôpital militaire Legouest de Metz à l’appel du Parti Communiste Français et d’autres organisations pour protester contre la fermeture de certains services.

Depuis le début de la pandémie, chacun a pu se rendre compte que la santé était un enjeu politique majeur, et que les services publics de ce secteur avaient beaucoup souffert des politiques néolibérales de ces dernières décennies. Cela est aussi vrai en Moselle, département dont l’offre de soins est insuffisante pour répondre aux besoins de la population.

Dans ce contexte, les communistes messins ont organisé un rassemblement unitaire ( CGT, FSU, SUD Santé, PCF, EELV, FGR, UFAL) dans le cadre de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternité de proximité le samedi 22 janvier pour demander le maintien de tous les services de l’hôpital Legouest : certains d’entre eux sont en effet menacés de fermeture, le service des urgences notamment. Or l’offre en matière de soins se dégrade déjà à Metz, puisque la clinique Claude Bernard a prévu de quitter la ville en 2025. Les urgences de l’hôpital Legouest seraient donc le dernier service de ce type au centre-ville.

Ce rassemblement a été l’occasion pour la population messine d’exprimer son attachement à des services publics de santé de qualité et accessibles à tous. Plusieurs organisations, tant syndicales que politiques, étaient présentes aux côtés du PCF pour faire entendre ces demandes. Des élus, comme le conseiller municipal communiste de Metz Pierre Laurent, étaient présents et ont pris la parole pour soutenir cette démarche. Des syndicalistes, notamment Vincent Félix pour la CGT du CHS de Jury, Roland Rouzeau de la Fédération Générale des Retraités ou encore André Michel pour la CGT, ainsi que des représentants associatifs comme Vincent Moral pour l’UFAL, se sont aussi exprimés pour défendre cet hôpital.

L’élu communiste de Metz Pierre Laurent a pris la parole pour défendre l’hôpital Legouest.

Les communistes demandent un engagement ferme de l’État sur le maintien de tous les services à proposés à l’hôpital Legouest : il en va de la santé des messins, pour qui la présence d’une telle structure proche du centre-ville est indispensable. Ils poursuivront la mobilisation aux côtés de la population pour défendre ce bien public qu’est l’hôpital.

Plus largement, les communistes et leur candidat à l’élection présidentielle Fabien Roussel défendent des investissements massifs dans la santé, pour recruter davantage de soignants et développer une offre de soins équitablement répartie sur le territoire, afin que chacun puisse avoir accès facilement à des soins de qualité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s