COLLÈGES EN MOSELLE / Une autre orientation est nécessaire

La crise que nous traversons a montré à quel point nous avons besoin d’un service public d’éducation de qualité. La situation des collèges en Moselle est préoccupante et exige un investissement important pour construire le collège du XXIe siècle : nous voulons faire reculer les inégalités et construire le collège de la réussite pour tous. L’éducation doit être une priorité. Il faut investir plus et mieux dans la rénovation des collèges, augmenter les moyens mis à la disposition des équipes pédagogiques et favoriser le vivre ensemble. Les choix d’investissement, comme de fonctionnement, seront faits en concertation avec les équipes des collèges.

Nous proposons aussi une tarification sociale, permettant de diminuer le prix des repas pour les familles. Avoir un bon repas à midi participe à la bonne scolarité et à sa réussite. C’est aussi un enjeu de santé. Le tarif de la restauration scolaire est souvent un obstacle pour les familles populaires, particulièrement en ces temps de crise sociale. Nous souhaitons une tarification modulée pour rendre effectif le droit à la cantine scolaire (la tarification du service de restauration scolaire des collèges est fixée librement par le Conseil départemental). Il faut également privilégier les produits de production locale.

Des cantines vertueuses, ce sont d’abord des cantines accessibles à tous. Tel n’est pas le cas aujourd’hui à l’école, où existent de fortes inégalités entre les élèves selon leur origine sociale.

Il faut aussi engager la rénovation thermique des bâtiments. Il y a encore 17 collèges de type « Fillol » (structure métallique.) Quatre collège (Freyming, Faulquemont, Verny, Hombourg-Haut) appartiennent à des consortium créés ad hoc (Vinci, Bouygues) et on ne peut rien y faire sans leur autorisation. Il y a encore beaucoup de vieux bâtiments qui auraient besoin d’être rénovés, et nombreuses malfaçons dans les nouveaux (exemple à Guénange : auvent au-dessus de l’entrée fissuré). Beaucoup d’établissements ne répondent pas aux nouvelles normes de sécurité (ascenseurs, rampes d’accès, largeur des couloirs, etc.).

Un investissement massif est nécessaire pour construire les collèges du XXIe siècle.

L’éducation doit être une priorité. Cela passera aussi par un soutien plus résolu aux équipes pédagogiques, en leur donnant également plus de moyens. Les subventions pour les sorties scolaires doivent être revalorisées. Les instances de dialogues favorisées.

Nous voulons aller vers la gratuité réelle du collège !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s