MANIFESTATION / Le 12 juin, marchons pour les droits et les libertés, pour une République sociale et démocratique

Appel unitaire pour les libertés
et contre les idées d’extrême droite

Depuis plusieurs mois, nous constatons un climat politique et social alarmant. S’allier avec l’extrême droite ou reprendre ses idées ne constituent à priori plus un interdit… Les propos et actes racistes et sexistes, au travail comme partout dans la société, se propagent. Les attaques contre les libertés et les droits sociaux s’accentuent gravement. Dans ce contexte politique, économique, social et sanitaire, les injustices explosent et génèrent une forte misère sociale.

Plusieurs lois liberticides organisent une société autoritaire de surveillance et de contrôle, qui invisibiliseront les violences policières, déjà trop importantes. De plus, si certaines de ces lois stigmatisent une partie de la population en raison de sa religion, d’autres en ciblent en raison de leur activité militante. 

Comme les signataires de l’appel pour les libertés et contre les idées mortifères de d’extrême droite (https://www.appelpourleslibertes.com), nous ressentons toutes et tous l’urgence de construire une réponse forte et unitaire dessinant l’alliance des libertés, du travail et d’un avenir durable. 

Face à ce climat de haine, raciste et attentatoire aux libertés individuelles et collectives, nous avons décidé collectivement d’organiser une première grande journée nationale de manifestation et de mobilisations, qui sera déclinée localement. 

Rendez-vous nombreuses & nombreux samedi 12 juin 2021 !
Pour Metz, départ à 14h30 devant le Centre Pompidou

sur le parvis des Droits de l’Homme

Cette journée fait partie des initiatives unitaires qui se multiplient. D’ores et déjà, nos organisations syndicales, politiques, associations, collectifs, signataires de l’appel, ont décidé de co-construire ce combat dans la durée.

En Moselle, à Rosselange, deux militants qui accompagnent depuis de nombreuses années les migrants subissent des attaques répétées de l’extrême droite, et même des menaces de mort. À Hayange, dès son investiture, le maire RN de Hayange a demandé l’expulsion du Secours populaire d’un local municipal, occupé depuis de longues années ! À Metz, sur les campus notamment, des organisations d’extrême droite tentent de s’implanter, en affichant leur volonté d’attaquer les droits humains que nous défendons.

Les premiers signataires de cet appel unitaire en Moselle :

CGT, FSU, Union syndicale solidaire, FSE, CNT, Attac, LDH, MRAP, Générations, La France Insoumise, GRS, NPA, Place Publique, MJCF, PCF, PS EELV, radicaux de Gauche, Collectif mosellan de lutte contre la misère, Osez le féminisme, etc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s