UNIS CONTRE LE CHÔMAGE / Auchan et les autres : sécuriser l’emploi, pas le patronat !

Après la suppression de 517 emplois intervenue en début d’année 2020, Auchan annonce la disparition programmée de 1 475 nouveaux postes, dont 30 en Moselle. Cette annonce frappe au cœur l’ensemble des salarié.es concerné.es et leurs familles, au moment même où le chômage connaît une progression aussi inédite que préoccupante. Les salariés du commerce ont été en première ligne durant cette année difficile, pourtant l’emploi et les salaires ne sont pas au rendez-vous ! À quelques jours de Noël, les communistes de Moselle expriment leur pleine solidarité avec les salariés d’Auchan.

La famille Mulliez, 6e fortune de France, dispose en effet de réelles capacités financières pour préserver l’emploi de celles et ceux qui font sa richesse, souvent depuis de nombreuses années. Sa fortune est estimée    à 26 milliards d’euros. Le groupe a déjà touché 500 millions d’aides publiques au titre du CICE et cela continue ! Ces dernières années, les actionnaires du groupe ont reçu des centaines de millions d’euros de dividendes.

Le groupe a pu compter sur le soutien de l’État. Demain, il bénéficiera encore du plan de relance. La famille Mulliez a également su se saisir d’une nouvelle procédure autorisée par le gouvernement, qui lui a permis de racheter l’enseigne Alinéa, dont elle avait déclaré la cessation de paiement quelques mois plus tôt, en se délestant de ses dettes au passage. Depuis le début d’année, le groupe Auchan a connu une belle progression de son chiffre d’affaire, pour l’intérêt exclusif des actionnaires.

Pour le PCF, ce n’est pas aux salariés de payer la crise.
Exigeons un plan d’urgence contre la pauvreté et le chômage, pour l’emploi !

> Il y a urgence à interdire les licenciements pour les grands groupes bénéficiant d’aides publiques. Il faut taxer fortement les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon).

> Embaucher massivement à l’hôpital, dans les Ehpad, renforcer les services publics. Développer les pré-recrutements des jeunes, payés durant leur formation.

> Créer un fond de sécurisation de l’emploi, de la formation et pour la transition énergétique en faisant contribuer le capital et les profits.

Le PCF a 100 ans, son combat pour la justice sociale, pour le changement de société, pour combattre toutes les dominations et les exploitations reste d’une brûlante modernité. Faisons prévaloir l’intérêt général contre les logiques de l’argent roi !

Le 19 décembre 2020, les communistes de Moselle ont lancé une initiative en direction des clients d’Auchan Semécourt pour dénoncer les suppressions d’emploi dans le groupe

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s