DÉCONSTRUCTION DU SITE DE GANDRANGE / Quelle protection de la population et de son environnement direct ?

Mittal nous aura tout fait… Non seulement il aura liquidé les joyaux de la sidérurgie lorraine, mais aussi supprimé des dizaines de milliers d’emplois. S’apprêterait-t-il maintenant à empoisonner toute la vallée de l’Orne ?

En fermant l’aciérie de Gandrange, l’homme d’affaires s’est retrouvé avec un lourd problème sur les bras : la dépollution du site. Il a résolu ce problème. En effet, la direction d’ArcelorMittal Gandrange a annoncé la vente (à un groupe industriel) de l’immense bâtiment que représente l’aciérie.

Pourtant, le PDG avait tout loisir d’utiliser, dans ses fours électriques encore en service, la ferraille rendue disponible par l’arrêt des installations. Or, il a vendu cette ferraille à son acheteur. Il est donc probable que les coûts importants qu’engendrera nécessairement la dépollution du site soit la cause de cette vente. Mittal fait ainsi d’une pierre deux coups : il met dans sa poche l’argent de la vente et se débarrasse aussi d’un problème encombrant, puisqu’il le refile au suivant. Désormais le bébé est sur les bras de ce groupe industriel, obsédé par les millions d’euros que représente la vente de plusieurs milliers de tonne de ferraille. Est-ce que le nouveau propriétaire est au fait des précautions indispensables à mettre en place avant de récupérer la ferraille ?

Personne ne le sait. Nous n’avons aucune information concernant la méthode de déconstruction, et encore moins sur les mesures indispensables à mettre en place pour dépoussiérer et dépolluer.

Il y a un risque réel pour la santé de tous les salariés des différentes entreprises travaillant sur le site, et même pour toute la population des communes voisines.

Ce serait une véritable catastrophe sanitaire et écologique, que de voir des nuages de poussières chargés de plomb, bismuth et autres alliages nocifs se propager sur tout le territoire environnant.

Vue l’ampleur des risques, la clarté et la transparence des informations sur les méthodes retenues par le nouvel acquéreur sont absolument nécessaires. Il y a lieu de lancer un cri d’alerte pour que les représentants des communes avoisinantes s’interrogent et interviennent auprès des services de la Préfecture, afin de garantir que les travaux ne se feront pas au détriment de la santé des habitants présents et à venir. Il y a lieu également de se soucier de notre environnement (eau, air, sol) et d’exiger que la dépollution de l’aciérie soit encadrée, de manière à préserver l’environnement dans et autour du site.

// Xavier Phan Dinh, ancien délégué CGT Gandrange


L’usine de Gandrange-Rombas est un complexe sidérurgique de la vallée de l’Orne, situé sur les communes de Rombas (pour la partie amont, notamment les hauts fourneaux), et de Gandrange (pour la partie aval, notamment l’aciérie et les laminoirs). Produisant essentiellement des produits longs en acier, l’usine était, dans les années 1970, l’une des plus importantes de Lorraine, complétant celle de Florange, spécialisée dans les produits plats. Créée au début du XXe siècle par les allemands, soucieux de valoriser la minette, abondante en Moselle annexée, elle prospère jusque dans les années 1970 où, victime de la crise de la sidérurgie et de mauvais choix technologiques, elle décline inexorablement. En 2009, le site devient partie du groupe ArcelorMittal, il est dorénavant possible pour le PDG milliardaire de répartir les employés et la production dans des sites plus compétitifs. La fermeture de l’aciérie est annoncée. En 2016, il ne reste qu’un laminoir. L’aciérie et le train à billettes restent à désosser, mais le le démantèlement est ralenti par la présence d’amiante et se heurte au gigantisme des installations. L’aciérie, qui pourrait contenir la cathédrale de Metz tout entière, atteint à 80 mètres de haut et comporte plus de 70 000 tonnes de fer (10 fois plus que la tour Eiffel !).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s