IMPLANTATION D’AMAZON À FRESCATY / Le combat continue !

Le chantier de la construction d’Amazon se poursuit à Frescaty. Les organisations, personnalités et collectifs qui se dressent contre ce projet, dont Attac, EELV, Génération.s, la France Insoumise, Génération écologie, les Riverains de Frescaty et le PCF57, ont signé une déclaration confirmant leur exigence de voir ce site trouver une autre finalité en septembre 2020. Voici son contenu :

La crise que nous traversons impose la recherche de nouvelles solutions qui associent le social avec la prise en compte de l’urgence climatique. Les choix d’aujourd’hui en matière d’investissements, d’aménagement du territoire et de développement économique auront des conséquences, non-seulement pour la population locale, mais aussi pour l’humanité toute entière et la planète.

Cette crise a montré la fragilité de notre économie, la faiblesse de nos services publiques, mais aussi de nos industries. La crise du Covid a servi de révélateur pour des millions de citoyens qui ont découvert l’urgence climatique. Cela devrait imposer aux décideurs politiques et économiques de réexaminer les choix effectués. Le président Macron et le plan de relance évoquent la relocalisation de l’industrie et la lutte contre le réchauffement climatique. La lutte contre le chômage est affirmée comme la priorité première.

Des élus de différentes sensibilités (y compris des rangs de la majorité !) ont confirmé l’impact négatif d’Amazon sur l’emploi, notamment dans le commerce. Des salariés dénoncent régulièrement les conditions de travail dans les plateformes, mais aussi la précarité des emplois externalisés ou non. Amazon est contesté comme jamais. Des collectifs contestant des implantations nouvelles et le modèle lui-même essaiment dans tous les pays européens.

S’opposer à Amazon, ce n’est ni refuser le commerce en ligne ni l’activité logistique, c’est refuser un modèle expansionniste qui sacrifie l’homme et la planète. Amazon est une entreprise championne en matière de pollution, de dumping social, de fraude fiscale et destructrice du commerce local.

Il faut, pour éviter qu’Amazon élargisse ses méfaits, empêcher la mise en route de cette plateforme. Vouloir arrêter le projet en cours, ce n’est pas refuser une autre destination aux infrastructures en construction et à la base de Frescaty. Nous soumettons 3 réflexions :

– La lutte contre le réchauffement climatique implique l’isolation des bâtiments et de logements. Notre région a un parc immobilier particulièrement dégradé. La mise aux normes suppose la création de centaines d’emplois durables et non délocalisables et un nouveau site dédié à la production des matériaux et fournitures nécessaires. La base de Frescaty pourrait accueillir cette entité.

– La Moselle a payé un lourd tribut aux délocalisations des industries. Une volonté politique forte doit s’affirmer pour obtenir de nouvelles implantations. La transition écologique suppose aussi le maintien et la reconquête de l’industrie et en particulier dans des filières stratégiques du médical, du transport et des matériaux du futur.

– L’emploi industriel crée une valeur ajoutée beaucoup plus importante que les emplois d’Amazon, dont une partie échappe au territoire. Il importe donc que l’État, qui annonce un plan de relance industriel, s’occupe sérieusement de Frescaty.

Nous sommes convaincus qu’Amazon est un projet néfaste pour notre région et sa population. Nous multiplierons les initiatives pour stopper Amazon.        

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s